Les locataires ne sont pas solidaires sur le paiement des loyers. Une procédure individuelle est donc initiée à l’encontre du locataire défaillant.

A noter que le profil des locataires (jeunes et célibataires le plus souvent) est un gage pour l’investisseur. Plus mobiles, sans charges, ils génèrent un taux d’impayés bien inférieur au locataire traditionnel, tous âges et situation matrimoniales confondus.

Concernant les dégradations, les locataires sont solidairement responsables. Outre la retenue sur le dépôt de garantie, ils peuvent être contraints de rembourser les dommages constatés.