Oui bien sûr, à condition de mettre toutes les chances de son côté. 

L’investissement en colocation ne déroge pas des critères habituels à l’immobilier, à savoir : Quel emplacement pour quelle rentabilité ?

On peut y rajouter la question suivante : Quelle prestation pour quels (co)locataires ?

L’investissement locatif en colocation meublée

C’est avant tout optimiser l’emplacement et la surface d’un bien immobilier (appartement ou maison) afin d’en augmenter la rentabilité directe (montant du loyer) et indirecte (fiscalité associée)

Faire une colocation, c’est réfléchir à un habitat partagé, c’est d’abord penser au plan de l’appartement (ou au plan de la maison) en colocation, et répartir harmonieusement les pièces de vie : combien de chambres et de quelles tailles ? Combien de salles d’eau et de sanitaires ? Combien de pièces communes ? Comment séparer au mieux le coin jour (partagé) du coin nuit (individualisé) ? Quels équipements et quel mobilier prévoir ? (visite virtuelle)

Faire une colocation, en termes d’investissement locatif, c’est prévoir ses coûts puis ses rentrées (loyers) pour estimer une rentabilité. La rentabilité est bien sûr le point crucial, aussi l’investissement en colocation doit être calibré en fonction de la clientèle locative visée, elle-même intimement lié à l’emplacement de la colocation. Une fois le marché (co)locatif appréhendé, le montant du loyer pratiqué détermine le taux de remplissage et donc la rentabilité finale de l’investissement.

Vous avez pour projet de louer en colocation ? Le sujet vous intéresse ? Contactez-nous afin de connaître nos différentes prestations d’accompagnement concernant l’investissement en colocation.