Règlement intérieur en colocation : comment ça marche ?

Au sein d’une colocation, la vie n’est pas toujours toute rose. Entre les désaccords, la mauvaise organisation, ou dans certains cas, les disputes, la bonne entente peut parfois virer au cauchemar. Le problème, c’est qu’il s’agit de vivre ensemble, et les relations entre colocataires peuvent très vite se détériorer. C’est la raison pour laquelle il est primordial de trouver un terrain d’entente dès le début de l’emménagement. Pour éviter cela, la meilleure solution, c’est le règlement intérieur de colocation ! On vous dit tout ce qu’il faut savoir dans cet article !

Pourquoi rédiger un règlement intérieur en colocation ?

Dans une colocation, il y a plusieurs caractères et plusieurs manières de faire (ou de vivre) et cela regroupé en un seul et même espace. Ce qui peut vite donner lieu à un énorme désordre. Pour régler à la fois l’organisation générale, la gestion des tâches ménagères et celle des lieux en général, le règlement intérieur en colocation (ou pacte de colocation) est primordial.

évier plein de vaisselle à cause d'une mauvaise répartition des tâches ménagères entre colocataires

Sans être obligatoire, cette convention entre colocataires n’en demeure pas moins très recommandée. Il sera alors rédigé par le bailleur ou par les colocataires eux-mêmes s’ils sont les propriétaires. Bien évidemment, certains points sont particuliers, ils pourront alors adapter ou améliorer le règlement intérieur en colocation si de nouvelles idées apparaissent.

Le bailleur pourra également rester à l’écoute de ses locataires, des idées et des ajouts éventuels qui pourraient être apportés à cette charte des colocataires.

Dans l’ensemble, le règlement devra donc être imprimé et distribué afin que chacun possède sa propre copie et qu’il puisse le signer en signe d’engagement. Que ce soit au moment du bail ou après, il est en revanche obligatoire d’apporter son accord au respect de cette charte. De cette façon, même la rotation des locataires sera bien plus fluide et plus rapide puisqu’il sera simplement question de donner un avenant au nouvel arrivant.

Quelles sont les bonnes règles de la colocation ?

jeunes colocataires discutent et rient

Dans un règlement intérieur en colocation, vous trouverez les points suivants :

  • Organisation de l’espace de colocation. Il s’agit de lister les parties communes et privatives de chacun.
  • Usage de chaque espace de la colocation (il peut être également mentionné le fait qu’il s’agisse d’un espace fumeur ou non)
  • Répertoire des biens et des équipements mis à disposition des colocataires (ou propriété des biens appartenant aux locataires et qui sont mis à la disposition de chacun. Les colocataires s’engagent à les utiliser en respectant leur état.
  • Si le paiement des courses est commun, la convention répertorie les versements de chacun. Cela permet d’avoir un certain un équilibre financier. Certains frais communs peuvent être aussi divisés (Télévision, Netflix, téléphone, Internet, etc).
  • Gestion des visites. Les colocataires s’engagent à respecter les heures de visites et à ne pas recevoir ou organiser d’événements sans l’accord des autres colocataires. Cela peut créer des tensions car l’ajout régulier d’une personne au logement augmente les frais comme l’eau, l’électricité, l’entretien, etc.
  • Les animaux domestiques. Il s’agit de préciser s’ils sont ou pas acceptés au sein du logement.

Dans l’ensemble, l’idée générale est d’être dans le partage et le respect des biens de chacun. C’est ce qui permettra à une colocation de bien fonctionner au quotidien. Affiché sur le frigo du logement, chacun pourra ainsi avoir une idée du planning de gestion des tâches ménagères.

Les règles de vie de la colocation

Bien entendu, il n’est pas seulement question que de matériel lorsque l’on aborde le sujet de la colocation. Il y a avant tout les règles de vie, celles de bienséance et de bonne entente.

colocataires déterminent les Les règles de vie de la colocation

Pour faire en sorte que tout se déroule au mieux dans ce type de location, les bailleurs choisissent généralement d’élire un locataire référent. Il sera alors l’intermédiaire avec toute personne tierce à la colocation qu’il soit question du bailleur, du syndic de copropriété ou encore d’un éventuel réparateur.

De plus, les règles de bonne conduite impliquent également un grand respect de la communication. C’est la raison pour laquelle des réunions doivent être organisées. Chacun pourra échanger au sujet d’éventuels conflits, de nouvelles idées ou encore des besoins de rénovation au sein du logement. Il s’agit d’apporter une gestion plus fluide à l’organisation générale de la colocation.

Ce locataire principal sera alors élu par les autres habitants ou par le bailleur (même s’il est préférable qu’il soit choisi par les locataires eux-mêmes). Le vote sera d’ailleurs la méthode utilisée pour mettre en place des décisions prise de façon commune.

Désormais, vous connaissez toutes les conditions à suivre pour faire en sorte que la vie en colocation se déroule au mieux !

Votre partenaire pour vivre mieux ensemble,

Coloc & Vie


Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.

Guide de l’investissement en colocation

Contact

Une question ? Un besoin ? N’hésitez pas à nous faire part de la moindre requête au sujet de votre projet d’investissement. Nous nous ferons un plaisir de vous répondre dans les plus brefs délais !

Écrivez-nous

Vous souhaitez avoir notre avis sur un bien immobilier et être accompagné ? Vous avez des questions au sujet de son potentiel ? Contactez-nous ! Nos experts de l’immobilier seront à votre disposition pour échanger, leur faire part de votre projet ou même de vos interrogations !